Non classé

CONSTRUIRE LE BUDGET DES ACTIVITÉS SOCIALES POUR 2022 : CONSEILS PRATIQUES

Temps de lecture : 2 min

Avec la rentrée, les CSE ont d’ores et déjà initié la réflexion sur la politique d’activités sociales et culturelles pour 2022… sous réserve de respecter les règles de fond et de forme édictées par l’URSSAF.
Il est important que cette stratégie soit clairement définie, cohérente avec les attentes des bénéficiaires, qu’elle soit collectivement approuvée et adaptée à la subvention versée par l’employeur.
C’est dans cette perspective que de nombreux CSE vont s’attacher à construire le budget des activités sociales 2022. Quelques conseils pratiques sont toujours bienvenus !

1ère étape : s’interroger sur les activités à mettre en place
La première étape de construction du budget consiste à s’interroger sur les activités à mettre en place.
Pour cela, les élus pourront mener une analyse de la population salariée de l’entreprise (niveaux de revenus, lieux de résidence, usages locaux ou régionaux…), réaliser des sondages ou encore évaluer les activités réalisées les années précédentes.
L’évolution des pratiques dans le contexte sanitaire actuel devra également être prise en compte. Une fois les activités identifiées, le choix des fournisseurs et la négociation des prix représenteront un élément clé de succès dans l’optimisation du budget.

Deuxième étape : définir un plan d’engagement des dépenses
Du choix des activités à mettre en place découlera ensuite sa traduction financière sous forme de budget prévisionnel. Cette deuxième étape a pour objectif de définir un plan d’engagement des dépenses pour l’année à venir. Ces dépenses seront à adapter au montant de la subvention versée par l’employeur et aux autres ressources financières (notamment la participation des bénéficiaires aux
activités).

Le budget prévisionnel représente un véritable outil d’aide à la décision mais nécessite une construction minutieuse. Il est notamment particulièrement utile pour évaluer la faisabilité de nouvelles activités ou pour en modifier certaines déjà existantes. Une fois le budget établi, le comparer régulièrement aux dépenses et recettes réelles permet un pilotage efficace. Réaliser un budget révisé en cours d’année peut s’avérer pertinent afin d’ajuster une ou plusieurs enveloppes, maximisant ainsi les chances d’atteindre les objectifs annuels fixés. Vous l’aurez compris, le suivi régulier de cet outil est aussi primordial que son élaboration !

Des actions qui doivent relever d’une décision collégiale
Dernier point et non des moindres : rappelons que les actions envisagées par le comité relèvent d’une décision collégiale. Ainsi, le vote du budget prévisionnel en séance plénière est indispensable.
En pratique, ce n’est qu’après ce vote que le trésorier pourra engager les dépenses dans la limite des enveloppes votées. Pour plus d’informations sur les modalités de réalisation et vote du budget prévisionnel, les élus pourront se tourner vers le règlement intérieur de l’instance.

A noter que l’expert-comptable de votre CSE est pleinement compétent pour vous accompagner dans la construction et le suivi d’un budget adapté et optimisé dans l’intérêt des bénéficiaires.

BENOIT POUILLAUDE
Expert-Comptable
b.pouillaude@harmonium-experts.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *